top of page

Élections Présidentielles au Rwanda : Paul Kagame lance la campagne pour les élections du 15 juillet



Samedi 22 juin, la campagne pour les élections présidentielle et législatives s’est officiellement ouverte au Rwanda, marquant le début d'un processus électoral crucial. À trois semaines d’une réélection largement attendue du président Paul Kagame, en poste depuis 24 ans, les électeurs se préparent pour des scrutins synchronisés pour la première fois.


Un leader de longue date


Homme fort du Rwanda depuis la fin du génocide des Tutsi en 1994, Paul Kagame a été élu président par le Parlement après la démission de Pasteur Bizimungu en 2000. Il a ensuite remporté trois élections présidentielles au suffrage universel en 2003, 2010 et 2017, avec plus de 90 % des voix à chaque fois. Lors d’un meeting à Musanze samedi dernier, Kagame a défendu son bilan démocratique devant des milliers de partisans. "Les gens ne sont souvent pas d’accord sur la démocratie ou la comprennent différemment. Mais pour nous, nous avons notre propre compréhension du sujet. La démocratie signifie le choix, choisir ce qui est bon pour vous et ce que vous voulez," a-t-il affirmé.


Une réélection attendue


Paul Kagame est reconnu pour avoir restauré l'économie du Rwanda après le génocide, mais il est aussi critiqué pour son bilan en matière de droits humains et de répression politique. Les prochaines élections verront Kagame affronter les mêmes opposants qu'en 2017 : Frank Habineza du Parti démocratique vert et l'ex-journaliste Philippe Mpayimana. La révision constitutionnelle de 2015 a permis de synchroniser les élections législatives avec la présidentielle, offrant une dynamique politique unique cette année.


Les législatives en parallèle


Plus de 500 candidats se disputent les 80 sièges de députés. Lors des dernières élections, une coalition autour du parti présidentiel, le Front patriotique rwandais (FPR), comprenant notamment le Parti social-démocrate et le Parti libéral, avait remporté 49 sièges. Les 27 autres sièges sont attribués par un système de quotas à des femmes, des jeunes et des handicapés par scrutin indirect : 24 femmes sont élues par les conseillers municipaux et régionaux, deux jeunes par le Conseil national de la jeunesse, et une personne handicapée par la Fédération des associations des handicapés.


Perspectives et défis


Alors que la campagne bat son plein, le Rwanda se trouve à un moment charnière de son histoire politique. Les résultats de ces élections détermineront non seulement l'avenir immédiat du pays, mais aussi son orientation à long terme. Kagame, s'il est réélu, pourrait rester au pouvoir jusqu'en 2034 grâce à la révision constitutionnelle, posant des questions cruciales sur la trajectoire démocratique et politique du Rwanda.

Comments


Posts à l'affiche
bottom of page